20 espèces d’Astilbes et 220 cultivars : la collection de la LHS de Holehird

Collection d’Astilbes de la Société d’Horticulture de Lakeland – Windermere – Grande-Bretagne

Si vous les avez croisées, vous n’avez pas pu les rater. Les massifs d’Astilbes sont en effet remarquables visuellement. Avec leurs panaches de minuscules fleurs qui se balancent gracieusement dans la brise, à la façon des graminées, elles offrent un mouvement recherché dans la conception moderne des jardins.

Un peu d’histoire 

Au départ, toutes les espèces avaient des fleurs blanches. L’introduction d’Astilbe chinesis et Astilbe davidii conduisit les sélectionneurs, Victor Lemoine de Nantes en France et Georg Arends de Rosendorf en Allemagne, à produire des hybrides d’autres couleurs.

Astilbe LHS Windermere - GB

Astilbe LHS Windermere – GB

La plante

Les Astilbes sont des plantes vivaces, rhizomateuses,  originaires  des zones humides, des bords de cours d’eau et des sous bois d’Amérique du Nord ou du Sud-Est de l’Asie. Elles apprécient l’ombre et tout particulièrement l’humidité qui doit être constante au niveau de ses racines.

La grande variété de couleurs et de tailles permet de créer des massifs très visuels. En effet, les hybrides disponibles sur le marché peuvent aller de 20 cm à 1 mètre.

Sa culture et sa multiplication

Les astilbes apprécient une terre fraîche à tendance acide dans un lieu ombragé du jardin ou sous un soleil non brûlant. Les abords d’un bassin ou d’un ruisseau, un sous-bois lui offriront un endroit idéal. Il est important que la terre reste bien humide, même en été, pour les racines.

Rustique, l’astilbe peut rester en place en hiver. Il faudra cependant prendre soin des boutons floraux qui craignent les gelées printanières tardives.

Tous les 3 ou 4 ans vous pouvez procéder à la multiplication qui se fait par division des touffes en hiver, hors période de gel.

L’astilbe peut vivre jusque 15 ans au même endroit !

La collection de la Société d’Horticulture de Lakeland à Holehird (Windermere – GB)

En 1987, Henry Noblett  de la Société d’Horticulture de Lakeland avait entendu dire que la collection d’Astilbe de Harwood House près de Leeds était menacée. Il a été soutenu  pour la ramener à Holehird où son noyau de quelque 38 cultivars est devenu la base de la très étendue collection actuelle. Henry  passa du temps à chercher où les anciens cultivars existaient encore en Europe et aux Etats-Unis. Des jardins botaniques fournissaient des plantes. Et aussitôt le rideau de fer levé, Henry voyagea dans des pays tels que la Lettonie pour rencontrer les experts de cette plante.

La collection s’étendit jusqu’à 220 cultivars et 20 espèces. Il continua à rechercher la nomenclature et les descriptions pour s’assurer que toutes les plantes de la collection étaient correctement nommées et correspondaient à leur description d’origine. Le travail remarquable de Monsieur Noblett et la qualité de sa documentation se virent attribuer un statut scientifique par le « National Council for the Conservation of Plants and Gardens »(Conseil National pour la Conservation des Plantes et des Jardins). En 2003 le NCCPG lui a d’ailleurs remis le Prix Brickell pour l’excellence de la conservation des plantes cultivées, au regard de la collection d’Astilbe de la Société d’Horticulture de Lakeland. Monsieur John Ashley est l’actuel responsable de la collection d’Holehird.

Merci à la L.H.S pour sa brochure dont le texte ci-dessus est extrait.

Massif d'Astilbes LHS Windermere

Massif d’Astilbes LHS Windermere

idéeLa chaine Jardin de chez Truffaut vous propose une vidéo pour vous présenter comment vous pouvez planter des astilbes en pot, chez vous.

CTA partager GAC
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *