Le Temple bouddhiste de Kek Lok Si à Penang et ses jardins, Malaisie

Temple Kek Lok Si Penang Malaisie

Temple Kek Lok Si Penang Malaisie
Photo : Jardins & Voyages

Le monastère de la Suprême Béatitude

Nous vous l’avions annoncé dans l’article sur la cuisine malaisienne, le voici, notre article sur l’un des plus grands temples bouddhistes du Sud-Est asiatique : Kek Lok Si (prononcez : Ké Lo Si).

Notre périple malaisien nous a mené jusque l’Etat de Penang et son île classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Penang est située au Nord Ouest de la Malaisie, à environ 200 km de la frontière thaïlandaise. George Town, sa capitale, révèle son passé colonial unique en son genre en Asie orientale et en Asie du Sud-Est, présentant “une culture architecturale unique et un paysage urbain sans pareil”, selon l’UNESCO. Mais si les Européens ont laissé leurs marques, les Chinois eux aussi ont apporté leur contribution au développement de l’île et notamment au développement spirituel. Le temple de Kek Lok Si en est la preuve.

Un peu d’histoire et d’architecture

Construit entre 1890 et 1930 sous l’égide d’un moine chinois, ce monastère, élevé sur les collines de Ayer Hitam, compte parmi les grands centres de pèlerinage bouddhiste de cette contrée. Ajoutée en 1930, la pagode aux 10 000 Bouddhas (aussi appelée Million Bouddhas Precious Pagoda) à 7 niveaux a la particularité de posséder 3 styles d’architecture, représentant la diversité ethnique et religieuse du pays. Sa base octogonale d’inspiration chinoise supporte les étages intermédiaires de conception Thaï qui mènent au dôme typiquement birman. L’architecture est complétée par de nombreux piliers sculptés, des panneaux d’ébénisterie colorés, des statues dorées et les couleurs rouges et dorées symboles de prospérité chez les Chinois. Les différents éléments architecturaux accueillent des halls de prière, des pavillons dans lesquels se déroulent les cérémonies et les prières. Nous avons d’ailleurs pu assister à une assemblée de prières de moines et de nonnes vers 18 h ce jour-là.

Commençons la visite

Par l’arrivée sur le site

Allez, nous vous emmenons visiter cet édifice constamment en travaux. La visite n’était pas guidée malheureusement et la documentation inexistante aussi n’hésitez pas à laisser vos commentaires en bas de l’article pour apporter des précisions.

Tout d’abord, après nous être stationnés sur le parking, nous avons pu découvrir l’ensemble du site, sous un ciel un peu gris, d’où la qualité de cette image :

Le temple Kek Lok Si Penang

Le temple Kek Lok Si Penang, vu du parking

Mais vous l’avouerez, le coup d’oeil en vaut la peine, non ?

Les marchands du temple

Vous passez ensuite devant des restaurants et cafés avant de bifurquer sur votre droite, direction une passerelle menant “aux marchands du temple” !! Et oui, vous n’y couperez pas : vêtements en tout genre, babioles, effigies sacrées, vous aurez le choix.

Les marchands du temple de Kek Lok Si

Les marchands du temple de Kek Lok Si – Penang, Malaisie

Les tortues sacrées

Quelques marches sur votre gauche vous conduiront aux deux étangs aux tortues sacrées, symboles de protection dans la culture chinoise. Des travaux sont en cours dans les parages. Autant dire que le site n’est pas des plus attractifs !

Tortues sacrées du temple

Tortues sacrées du temple

Vos premiers Bouddhas

Vous débouchez ensuite sur un espace de stationnement d’où vous aurez une vue générale sur le site : du très beau temple rouge et or (couleurs de prospérité et de richesse) jusqu’aux jardins en pente, au pied de la pagode. Vous serez alors “obligé” de pénétrer dans le premier temple afin de partir à la découverte de cet immense domaine. Après vous être déchaussé, vous allez pouvoir admirer cette grande salle peu meublée mais couverte de représentations murales de Bouddha, de plafonds magnifiquement décorés, de sol en marbre et de trois immenses statues dorées représentant Bouddha. Chacune possède son autel où les visiteurs peuvent venir se recueillir, prier. Laissez-vous tenter par l’achat d’un ruban à voeu et priez pour qu’il soit exaucé une fois que vous l’aurez déposé sur l’arbre votif !!

Premier Temple de Kek Lok Si, vu du niveau supérieur - Penang

 Le Temple de l’entrée, vu du niveau supérieur et sa vue sur les jardins en terrasse

Le jardin de la petite pagode

A la sortie de ce premier bâtiment, vous arrivez dans une cour intérieure richement décorée et plantée. La pagode miniature sise au milieu attire tout de suite l’oeil. Ses tons jaunes, verts et roses peuvent sembler un peu kitch, mais à y regarder de plus près, les détails sont intéressants, notamment les céramiques qui la composent. La fleur de lotus rose à la base et les Bouddhas nichés dans les mini-autels sont charmants à souhait.


Pagode de la cour intérieure du Temple Kek Lok Si Penang

Pagode de la cour intérieure du Temple Kek Lok Si Penang

Vers le jardin du premier niveau

Pour accéder au niveau supérieur, vous empruntez des escaliers longés d’Heliconia rostrata. Au tiers du parcours, vous pourrez observer un Bouddha et ses cinq disciples abrités sous un pavillon. Arrivé en haut, arrêtez-vous quelques instants afin d’admirer la cour intérieure, ses monuments et leurs couleurs chatoyantes. Vous avez également un autre point de vue sur la pagode au dome doré, situé en face, dans la verdure.

Vue du premier niveau - Kek Lok Si Penang

Vue du premier niveau sur la petite cour – Kek Lok Si Penang

Quelques marches gravies et vous atteignez ce premier niveau composé d’un joli jardin entourant une salle de prière. Les portes étaient juste en train de se fermer lorsque nous sommes arrivés, en cet fin d’après-midi. En longeant les pots d’Heliconia “Sexy Pink”, vous passerez d’abord un porche arrondi pour parvenir à un alignement de Bouddhas debout. Vous remarquerez sûrement cette étonnante swastika sur leur poitrine. Si pour nous ce symbole représente le désastre, l’horreur de la guerre, dans le bouddhisme Mahayana, le swastika représente le bonheur, la durée, la permanence. Un petit espace vert et sa grande jarre vous accueille pour pouvoir admirer ce point de vue magnifique sur la ville et la mer, à travers un porche coloré.

Les Bodhisattvas du Temple Kek Lok Si Penang

  Le jardinet des Bouddhas du Temple Kek Lok Si – Penang

A la rencontre des moines et nonnes

En poursuivant notre chemin, attirés par les chants des moines et nones, nous atteignons une grande salle de prière où se déroule une cérémonie. Deux groupes de récitants, bien alignés, se font face pour clamer leurs prières sous le regard attentif des Bouddhas dorés. Nous n’avons pu pénétrer dans cette salle, mais elle nous est apparue très vaste et très chatoyante également. De magnifiques pylônes sculptés, des panneaux de bois joliment travaillés ont attiré notre regard. Une superbe fresque recouvre tout le pan droit de cette pièce. Vraiment dommage que nous n’ayons pas de guide français pour commenter toutes ces merveilles.

Prières - Temple Kek Lok Si Penang

Prières – Temple Kek Lok Si Penang

L’ascension de la Pagode aux Millions de Bouddhas

Après ce moment de recueillement, nous avons poursuivi notre chemin en continuant de longer un jardinet très agréable et coloré pour commencer l’ascension de la “Million Buddhas Precious Pagoda” (10 000 Bouddhas, c’est selon), haute de 30 mètres. Les escaliers se cachent dans le fond d’une salle décorée par des bouquets de fausses fleurs et quelques plantes naturelles tout de même. Vous aurez, au passage, croisé de grands Bouddhas blancs. Profitez de chaque palier pour admirer le paysage. La vue sur la colline et le village d’Ayer Itam n’est pas la plus spectaculaire du monde, certes, mais une fois arrivée tout en haut vous avez une vue imprenable sur l’ensemble du site et jusqu’à la mer. Le contraste avec les buildings modernes ne laisse pas indifférent.

Vue du haut de la Pagode - Temple Kek Lok Si Penang

 

N’oubliez pas le jardin de la Pagode

En redescendant (ou en montant, c’est comme vous voulez), faites une halte au jardin situé au pied de la pagode. Il vaut le détour non seulement pour la vue à travers l’arche chinois mais aussi pour tous les éléments décoratifs qu’il comporte : statuettes chinoises, tortues porte-bonheur, édifices et bien sûr la végétation. Rien de très original cependant, je vous laisse juge :

Jardin supérieur du Temple Kek Lok Si Penang
Balcon jardin supérieur Kek Lok Si Penang

Nous espéreons que cette visite vous a plu. Nous, oui. Mais nous n’avions pas suffisamment de temps.

Pour en profiter au maximum, arrivez de bonne heure. Le monastère ouvre à 9 h et ferme à 18 h (précises). Si vous aimez découvrir, flâner, prier, photographier, vous y passerez facilement 3 heures.

Le must : venir durant le Nouvel An chinois. Surveillez le calendrier, c’est entre le 21 janvier et le 20 février. A cette période le temple est paré de ses plus beaux atours : lumières, lampions éblouiront encore plus vos mirettes.

Nous espérons que cet article vous aidera dans la préparation de votre voyage.

Avez-vous trouvé les informations que vous attendiez ? Merci de nous le préciser dans les commentaires ci-dessous

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche utilisée pour trouver cet article : temple boudhiste a penang, tzmplz 10000 bouddha Penang.