L’Ixora coccinea, une flamboyante à panache

Ixora en pot dans un jardinet de Malacca

L’Ixora coccinea est vraiment une plante que l’on remarque quand on visite les pays tropicaux. Elle attire l’attention surtout par ses inflorescences oranges. Il existe d’autres couleurs comme le jaune, le rouge, le blanc ou encore le rose mais elles sont moins courantes.

Je l’ai retrouvée en Malaisie, à Malacca, où elle est utilisée comme plante de haie, comme  arbuste ou encore en pot, comme sur la page suivante. Elle se taille facilement ou  peut encore être cultivée en isolé.

Ixora en jardinière - Malacca, Malaisie

Ixora en massif dans les jardins du palais royal – Malacca, Malaisie

Elle appartient à la famille des rubiacées qui comportent notamment le café, le gardenia sous les tropiques et la garance des teinturiers sous nos climats.

On retrouve donc cette plante dans les pays tropicaux, notamment en Asie, dans le Pacifique dont la Polynésie Française où cette plante a la réputation de porter malheur, les Etats subtropicaux des Etats Unis, en Afrique ou encore dans les Caraïbes). Elle est utilisée en Inde pour la médecine.

Cet arbuste fleurit toute l’année dans son naturel et peut atteindre 3 à 5 mètres de hauteur.

Il est possible de la cultiver en Europe, mais il faudra veiller à ce que la température ne descende pas en-dessous de 16° C durant toute l’année. Des températures au-dessus de 20° C toute l’année lui conviennent parfaitement.

On évitera les arrosages à l’eau calcaire et on utilisera un terreau relativement acide pour les rempotages (pH 6-7). On ne rempotera que très rarement car l’Ixora possède un système racinaire peu développé.

Cliquez ici pour lire notre article sur la cuisine malaisienne.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *