TATTON PARK ET

SES DEMEURES HISTORIQUES ANGLAISES

Le jardin italien de Tatton Park - Knutsford Cheshire GB

Le jardin italien de Tatton Park
Crédit Photo : Tatton Park

Tatton Park est un immense domaine de plus de 800 hectares de parc, de jardins, de demeures, situé à l’Ouest de Manchester, à Knutsford, dans la très chic région du Cheshire. C’est en fait un parc d’attractions, dédié aux familles, mais également aux visiteurs amoureux d’architecture, d’art et de nature. Propriété de la famille Egerton à travers les siècles, ce domaine est maintenant conservé par le National Trust.

Vue aérienne de Tatton Park, Cheshire G. Demeure du début du 19ème siècle par l'architecte Wyatt, située dans un parc de 400 hectares

Vue aérienne de Tatton Park
Crédit Photo : National Trust

Une première impression déroutante

L’arrivée sur la propriété se fait par les grilles solennelles de l’entrée vous menant aux guichets, sésames pour la découverte du domaine. Vous longez ensuite les étendues de parc vous permettant probablement d’admirer les troupeaux de daims, paissant aux abords de l’étang (Tatton Mere). Vous serez certainement déconcerté, par la suite, poursuivant votre chemin vers les lieux de stationnement. Premièrement parce que les abords de la voie principale ne répondent pas forcément à l’image que l’on pourrait avoir de ce type de propriété mais aussi par l’apparence de la route elle-même. Vous passez ensuite devant une bâtisse à l’aspect austère, vous demandant s’il s’agit bien d’une des demeures à visiter. Enfin, l’arrivée aux parkings vous donne l’impression d’un grand champ de foire.

Se préparer pour profiter des lieux

Il faut en effet être préparé psychologiquement à la visite de Tatton. Car le domaine a été transformé en un parc d’attraction (primé en 2014) où les familles viennent y passer un moment agréable de promenade dans les parcs, de visite de la ferme du domaine, de tour de manège, de shopping …

Mais une fois ces a priori effacés, vous pourrez enfin vous consacrer à la découverte de ce lieu d’histoire et le savourer. Evoquons donc les demeures si vous le voulez bien dans cet article. Les jardins feront l’objet d’un post spécial.

La « Old Tudor Hall »

 Old Hall - Tatton Park, Cheshire

Vue de Tatton Old Hall construit vers 1520 et sa pompe à eau
Crédit Photo : National Trust

Tatton est la propriété de la famille Egerton depuis le 16ème siècle. Que d’histoire donc et notamment à travers les deux magnifiques résidences présentes sur ce domaine.

La première est la « Tudor Old Hall » (ancienne demeure Tudor), construite dès 1520 par Sir Richard Brereton comme maison de maître. Située dans une zone boisée, ce manoir donne une parfaite image de ce que pouvait être la vie à l’époque des Tudor. Sir Thomas Egerton (c.1540–1617) la rachète en 1598 et y ajoute une seconde aile comprenant deux étages. C’est à cette époque que la demeure cesse d’être une maison de maître évoluant plus tard en logement pour les ouvriers de la propriété. Ame sensible s’abstenir, elle serait hantée !!!

La résidence principale

La seconde résidence est une élégante demeure Georgienne dominant la propriété, construite par John Egerton (1679-1724) au début du 18ème siècle et achevée en 1716. C’est cependant à son fils qu’elle doit sa plus prestigieuse transformation. A partir de 1758, il réalise des améliorations majeures dont on remarquera, tout particulièrement, l’exubérant intérieur Rococo du salon, transformé par la suite en salle-à-manger. Une grande partie de la demeure actuelle date des années 1770, lorsque Samuel Egerton (1711 – 1780) commande, à l’architecte Samuel Wyatt, la conception d’une demeure de style Neo-Classique. La sobre façade d’entrée contraste avec celle, extravagante, du jardin, de style Palladien, en pierre grise. C’est à cette époque que l’un des principaux représentants de l’architecture paysagère anglaise, Humphrey Repton, est appelé pour réaliser l’immense jardin et le parc autour de la demeure.

Peinture à l'eau représentant Tatton

Peinture à l’eau de JP Neale représentant Tatton
Crédit photo : National Trust

La « maison » poursuit son évolution sous Wilbraham Egerton (1781-1856). Celui-ci fait l’acquisition de nombreuses peintures, artefacts et notamment de meubles Gillow qui font dorénavant la renommée de Tatton.

Le 19ème siècle marque une période de prospérité pour la dynastie Egerton. En 1884, par exemple, Tatton est l’une des premières propriétés, en dehors de Londres, à bénéficier de l’électricité générée par une centrale sur le domaine.

C’est à la fin de la période Victorienne que les Egerton de Tatton atteignent le sommet de leur statut social, avec Wilbraham (1832 – 1909), Comte d’Egerton et ses fabuleuses fêtes organisées sur le domaine. Haut lieu de l’aristocratie anglaise, les propriétaires ont l’honneur de recevoir leurs Altesses Royales le Prince et la Princesse de Galles ainsi que le Chah de Perse en 1887 ainsi que le  Prince Héritier du Siam en 1890.

En 1909, Alan de Tatton Egerton hérite de son frère. Pendant les dix années au cours desquels il gère la propriété, la résidence fait l’objet d’un renouvellement massif de son ameublement. C’est à cette époque que les splendides soies rouge-cerise sont utilisées pour garnir certaines pièces.

Quant à Maurice, 4ème et dernier Baron de Tatton Egerton, il lègue la demeure et les jardins au National Trust (organisme à but non lucratif chargé de la protection du patrimoine) à sa mort en 1958. Plus de 8 000 ouvrages  sont présents dans la bibliothèque de Tatton, l’une des plus grandes et des plus importantes collections du National Trust. Les collections de peintures acquises par Wilbraham recèlent des oeuvres des Van Dyck, Poussin, Chardin, Carraci et Guercino.

Façade nord de la demeure de Tatton Park, Cheshire

Façade Nord de la demeure
Crédit photo : National Trust

Vue aérienne de Tatton Park, Cheshire G. Demeure du début du 19ème siècle par l'architecte Wyatt, située dans un parc de 400 hectares

Vue aérienne de la demeure
Crédit photo : National Trust

Ainsi, visiter Tatton et ses demeures, c’est remonter dans le temps, vivre aux différentes époques historiques anglaises, des Tudor en passant par l’époque Victorienne jusqu’à nos jours.

Dans le prochain article, nous visiterons les jardins de Tatton.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche utilisée pour trouver cet article : blog demeures anglaises.